Aristide Antonas

(Grèce, 1963)

Architecte, docteur en philosophie, auteur de six ouvrages de fiction et de deux pièces de théâtre, Aristide Antonas conçoit, au sein de son agence, de nombreux projets de logements privés. À la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, il propose deux « planchers volants » qui expriment ici le rêve mélancolique d’une vie domestique autonome, totalement prise dans une réalité interconnectée. Dans The Narrative of the Flying Floor [Le récit des sols volants], l’architecte réduit l’habitat à quelques signes – paroi, plancher, ouverture – ramenant les deux structures à une cellule type, mais dépourvue de mur. Plaçant l’habitant dans une intimité paradoxale, puisque son image se dissout dans la sphère publique, l’espace domestique ne s’envisage plus comme une demeure ou un refuge, mais comme un lieu transparent, destiné à un être interconnecté en permanence et devenu public. Bien qu’arraché du sol, l’habitat, qui invite à se retirer temporairement du monde, est désormais poreux. L’approche narrative d’Aristide Antonas ouvre à des récits questionnant le devenir de l’identité. L’installation joue de la métaphore pour questionner la fonction de l’habitat aujourd’hui.

partager sur Facebook ou Twitter