David Georges Emmerich

(Hongrie, 1925 - France, 1996)

Architecte et ingénieur, David Georges Emmerich explore dès les années 1950 les lois de constitution de la forme architecturale à travers la morphogenèse : les formes sont des « êtres géométriques dans l’espace » qui s’organisent selon des lois propres, à l’instar des structures naturelles. Sensible aux questions d’autoconstruction, de croissance et de mobilité, Emmerich entend réconcilier architecture et ingénierie pour créer des habitats convertibles, polyfonctionnels, à croissance organique, grâce à la combinaison d’éléments standardisés. Emmerich conçoit ainsi à partir d’un jeu de mikado le principe des Structures Autotendantes, où l’équilibre entre traction et compression aboutit à une construction stable et indéformable, où les éléments sont solidarisés les uns aux autres. Il s’agit d’un « jeu d’entassement ou de dispersion libre, un jeu de mouvement et de croissance, dont la richesse morphologique, inhérente aux structures naturelles, est pratiquement inépuisable » (Emmerich). Sans fondation et temporaire, l’autotendant peut constituer la charpente d’un habitat ou la structure primaire d’un ensemble d’habitacles modulaires.

En savoir plus sur le site du Frac Centre-Val de Loire.

partager sur Facebook ou Twitter

Lieu(x) d'exposition