Mario Terzic

(Autriche, 1945)

Mario Terzic, My Wings, 1970 Collection Frac Centre-Val de Loire.

Toute installation, performance ou parcours de l’artiste autrichien Mario Terzic se pense comme le véhicule d’un voyage intérieur et constitue un « dispositif d’extension » de l’intériorité humaine. Ses premières oeuvres, dans les années 1970, dénotent une fascination pour le baroque, l’antique et la mythologie. Elles représentent le corps de l’artiste comme instrument qui permet non seulement d’éprouver l’espace, mais aussi de repenser l’héritage classique. My wings met ainsi en scène Mario Terzic lui-même dans une performance où il mime une tentative d’envol dont le mouvement ne laisse présager aucun espoir, bien au contraire : il renvoie plus à la chute du soldat américain de l’affiche de propagande « Why ? » (très médiatisée dans les années 1970) qu’à la légèreté d’un corps libéré de la gravité. Il s’agit d’une oeuvre allégorique, baudelairienne, espoir d’un homme qui, habité par le rêve d’Icare, cherche à s’échapper d’un champ de bataille rappelant le labyrinthe infernal de Dédale. L’oeuvre évoque aussi la figure de l’ange et les machines volantes de Léonard de Vinci, et fait écho aux travaux contemporains de Rebecca Horn, Panamarenko ou Gino de Dominicis. Elle interroge la place du corps dans l’espace et dans le monde, une réflexion qui prend ici la dimension d’une quête mystique.

En savoir plus sur le site du Frac Centre-Val de Loire.

partager sur Facebook ou Twitter